LOU REED – Walkman on the wild side

Sortie le 8 décembre 1972

Référence RCA VICTOR – RCA 2303

Paroles et musique Lou Reed

Enregistrement en août 1972 en Angleterre

  • Chant : Lou Reed
  • Producteurs : David Bowie et Mick Ronson
  • Chant et guitare rythmique : Lou Reed
  • Guitare solo, piano, flûte à bec et arrangements : Mick Ronson
  • Claviers, choeurs et guitare acoustique : David Bowie
  • Basse, contrebasse et tuba : Herbie Flowers
  • Batterie : John Halsey
  • Trompette : Trevor Bolder
  • Chœurs : The Thunderthighs (Karen Friedman, Dari Lalou et Casey Synge)
  • Ingénieur son : Ken Scott

C’est la face A de ce 45 tours.

Ce morceau est présent sir second album solo de Lou Reed Transformer.

Le titre de cette chanson est inspiré du roman A walk on the Wild Side (son titre français est La rue chaude) paru en 1956, de l’auteur américain Nelson Algren.

Les paroles décrivent la vie et la sexualité de plusieurs individus, faisant allusion aux grandes figures de la Factory d’Andy Warhol et aux principaux acteurs de cette scène de l’underground new-yorkais.

Lou Reed, 28 ans à l’époque, n’aime pas cette chanson.

C’est David Bowie qui fait le pressing auprès de RCA pour que sorte, contre l’avis de son auteur, ce disque.

Bien qu’il évoque de manière ouverte des sujets sensibles, comme la transidentité, la fellation et la drogue, ce morceau aux accents jazzy a échappé à la censure et connu un grand succès à la radio, atteignant le top 20 des charts américains et britanniques.

Plus tard, en octobre 1979, Lou Reed donne un concert au Hammersmith Odean, à Londres. David Bowie lui rend visite et n’en revient pas de voir à quel point son vieux compagnon a l’air épuisé, au bout du rouleau. Le new-yorkais l’invite au restaurant et en profite pour lui faire une proposition qui ne refuse pas : produire son prochain album à condition que Lou Reed arrête l’alcool et la drogue. Ce dernier n’apprécie pas la remarque et cela dégénère en bagarre dans un restaurant. Neuf personnes seront nécessaires pour les séparer. La bagarre reprendra, Lou Reed agrippant la chemise de David Bowie, lui collant son poing à la figure. Cela se terminera autour d’un verre de réconciliation.

Vanessa Paradis reprend ce titre sur son album Variations sur le même t’aime sorti le 28 mai 1990.