CLAUDE NOUGARO – Nougayork

Sortie en octobre 1987

Référence WEA – 248 119-7

Paroles et musique Claude Nougaro et Philippe Saisse

Enregistrement durant l’été 1987 de son studio de Times Square à New-York (États-unis)

  • Chant : Claude Nougaro (1929/2004)
  • Guitare : Nick Moroch
  • Piano : Philippe Saisse
  • Saxophone : Lou Marini
  • Trombone : Birch Johnson
  • Batterie : Francis Lassus
  • Trompette : Alan Rubin
  • Chœurs : Curtis King, Brenda King et Lani Groves
  • Producteur : Mick Lanaro
  • Réalisateur : Philippe Saisse
  • Pochette : Gérard Targowla

A 57 ans, Claude Nougaro voit son contrat avec la maison de disque Barclay rompu. Dépité, il vend son appartement parisien et part s’installer à New-York (États-Unis). Durant l’été 1987, il loge, avec sa femme Hélène, d’abord au Chelsea Hôtel avant de poser ses valises dans l’ancien appartement de Charlie Mingus que lui prête la veuve du contrebassiste.

Une fois sur place, Claude Nougaro Claude Nougaro se met à la recherche de l’équipe qui pourra relancer sa carrière. Il fait alors la rencontre avec le Bordelais Philippe Saisse. Un claviériste français qui a ses habitudes dans les grands studios new-yorkais, arrangeur de Al Jarreau et de Chaka Khan. Claude Nougaro lui dit : “J’ai un concept. Ça s’appelle Nougayork”, avant de lui tendre un morceau de papier avec quatre vers : Dès l’aérogare / J’ai senti le choc / Un souffle barbare / Un remous hard rock. Claude Nougaro écrit la suite de la chanson en une journée.

Ce titre figure sur l’album Nougayork sorti en septembre 1987 qui s’écoule à 503 000 exemplaires vendus et décroche la Victoire du meilleur album aux Victoires de la Musique 1988.

A sa sortie, ce single s’écoule à presque 240 000 exemplaires en France. Il entre dans le classement du Top 50 durant 18 semaines pour se hisser jusqu’à la 14e place.

Devant le succès Sonné mais fair-play, le PDG de Barclay envoie un télégramme de félicitations à « son » ancien artiste.

Cette chanson relance la carrière du célèbre toulousain.

Sur la chanson de la face B, on note la présence de Nile Rodgers, guitariste du groupe Chic.

La mélodie de Nougayork est influencée par le morceau Wallies (sorti en 1983) et interprété par la chanteuse britannique Anne Clark sur son album Changing Places.