MARCEL AMONT – Bleu, blanc, blond

Sortie en février 1960

Référence POLYDOR – 21 706

Paroles et musique Dick Wolf, Hal Greene et Jean Dréjac (traduction française)

Enregistrement en 1959

  • Chant : Marcel Amont
  • Orchestre : Claude Romat
  • Photographe : René Veignant

C’est l’adaptation française du succès américain interprété par Johnny Tillotson True, true happiness, sorti en 1959.

C’est durant un séjour à New-York, dans la radio d’un taxi qui l’amène à Broadway, que Marcel Amont découvre cette chanson. De retour à son hôtel, il note des premières paroles. Le lendemain, il se rend chez un disquaire acheter ce disque entendu dans le taxi pour le rapporter en France.

C’est la première chanson de la face A de ce 45 tours.

Ce disque a reçu le Grand Prix du Disque 1959 de l’Académie Charles Cros.

Cette chanson se place pendant 9 mois en tête des hit-parades et des ventes de disques.

Marcel Amont, de son vrai nom Marcel Jean-Pierre Balthazar Miramon, est né le 1er avril 1929 à Bordeaux, en Gironde. Après le baccalauréat, il hésite entre le professorat d’éducation physique et le Conservatoire d’art dramatique. La comédie, puis finalement la chanson, l’emporteront sur le sport.

Il débarque à Paris en 1950 et se produit dans différents cabarets pendant 6 ans.

En 1956, Marcel Amont signe chez Polydor et fait la première partie d’Édith Piaf à l’Olympia de Paris du 23 mai au 12 juillet 1956.