LES ENFOIRÉS – La chanson des restos

Sortie le 24 février 1986

Référence MARTINEZ LEDERMAN PRODUCTIONS – COE 1151

Paroles et musique Jean-Jacques Goldman

Enregistrement en janvier 1986 au Studio Gang à Paris

  • Chant : Coluche, Yves Montand, Michel Drucker, Jean-Jacques Goldman, Nathalie Baye, Michel Platini, Catherine Deneuve
  • Guitare : Jean-Jacques Goldman
  • Synthétiseur : Guy Delacroix et Roland Romanelli
  • Chœurs : Jean-Pierre Janiaud, Francine Chantereau, Catherine Bonnevay et Jean-Jacques Goldman
  • Ingénieur du son : Jean-Pierre Janiaud
  • Producteurs : Paul Lederman et Claude Martinez

Nous sommes le 26 septembre 1985, Coluche lance un appel sur les ondes d’Europe 1.

L’idée des Restos du cœur est lancée !

Coluche est révolté de voir la misère grandir dans les rues de Paris.

Coluche

En parallèle, en décembre 1985, Coluche va voir Jean-Jacques Goldman dans sa loge au Zénith de Paris où il se produit.

Coluche demande alors à Jean-Jacques Goldman de lui composer gratuitement une chanson, un hymne qui peut lui faire gagner du pognon pour aider au financement des futurs restos.

Jean-Jacques Goldman lui donne son accord et lui demande : ” il te la faut pour quand ? “. Coluche lui répond “pour la semaine prochaine”.

Finalement Jean-Jacques Goldman compose ce morceau en trois jours.

De nombreuses personnalité répondent présentes pour participer bénévolement à l’enregistrement.

Yves Montand ne peut pas se déplacer, qu’importe Coluche se rend chez lui place Dauphine à Paris avec un journaliste d’Europe 1, Laurent Cabrol, pour enregistrer sa voix sur un magnétophone de reportage.

Pour avoir le texte de Michel Platini, alors capitaine de l’équipe de France de football, c’est le journaliste sportif d’Europe 1 Eugène Saccomano qui enregistre le joueur dans les vestiaires de la Juventus de Turin où il évolue.

La voix de Catherine Deneuve est quant à elle prise via un Nagra (un magnétophone de reportage) dans un hôtel à l’étranger.

Daniel Balavoine doit être le parrain de cette opération et participer également au disque.

Malheureusement, il décède dans un accident d’hélicoptère quelques semaines plus tôt, le 14 janvier 1986 aux environs de Rharous (dans la région de Tombouctou, au Mali) lors du Paris-Dakar.

A sa sortie, en février 1986, ce 45 tours se vend à 533 900 exemplaires et se classe à la seconde place des ventes.

Le premier Resto du Coeur ouvre ses portes le 21 décembre 1985 à Lille et un second le lendemain à Gennevilliers (dans les Hauts-de-Seine), en présence de Coluche.

Pour le site de Gennevilliers, Coluche vient chercher Laurent Cabrol à 7 heures du matin dans sa voiture rose bonbon. En route, Coluche s’arrête dans un magasin Prisunic et achète des gâteaux et des bonbons pour les enfants qu’il va aider.

Durant cette première campagne hivernale, plus de 5 000 bénévoles distribuent 8,5 millions de repas.

Coluche réclame l’ouverture des stocks européens à Strasbourg.

Le 20 Octobre 1988, le Parlement français vote à l’unanimité la Loi Coluche” : un don financier ouvre le droit à une réduction d’impôt.

Trois mois après la sortie de ce 45 tours, Coluche meurt d’un accident de moto le 19 juin 1986 à Opio, dans les hauteurs de Cannes, dans les Alpes-Maritimes.