JACQUES DUTRONC – Il est cinq heures, Paris s’éveille

Sortie en avril 1968

Référence VOGUE – EPL 8611

Paroles Anne Segalen (épouse de Jacques Lanzmann) et Jacques Lanzmann (1927/2006)

Musique Jacques Dutronc

Enregistrement en 1967

  • Chant et guitare : Jacques Dutronc
  • Flûte : Roger Bourdin (1923/1976)
  • Photographe : Bernard Leloup

C’est la première chanson de la face A de ce 45 tours et le 6ème 45 tours de Jacques Dutronc.

L’histoire de cette chanson commence autour d’une bonne table avec du foie gras et du Bordeaux où sont réunis Jacques Wolfsohn (directeur artistique chez Vogue), Jacques Dutronc et Jacques Lanzmann (écrivain, scénariste, parolier). Vers 23 heures, Jacques Wolfsohn propose l’idée d’une chanson sur le thème « Paris, le matin ». Aussitôt, les deux Jacques : Dutronc et Lanzmann s’y collent. Au petit matin, le morceau est terminé. Pour se faire, Jacques Lanzmann s’est inspiré d’une chanson populaire écrite par Marc-Antoine-Madeleine Désaugiers en 1802 : Tableau de Paris (à cinq heures du matin). Il remplace les fruitières et les ramoneurs par des strip-teaseuses et autres banlieusards.

Lors de la session d’enregistrement Jacques Dutronc et jacques Lanzmann ne sont pas satisfait du résultat. Il manque un petit quelque chose pour rendre cette chanson moins fade. L’enregistrement se prolonge tard dans la nuit… jusqu’à ce qu’un flûtiste qui travaille dans le studio d’à côté, Roger Bourdin, passe par là et tente un solo improvisé.

Ce titre s’est écoulé à plus de 100 000 exemplaires en France. Il se classera no 5 en France, mais également no 3 aux Pays-Bas.

Cette chanson figure dans l’album Il est cinq heures.

En 1969, une adaptation allemande, intitulée Berlin erwacht, a été enregistrée par le chanteur Bob Telden.