GUY MARCHAND – Destinée

Réécouter cette chronique sur Europe 1.fr

Sortie en 1982

Référence BARCLAY – 100 206

Paroles et musique Guy Marchand, Philippe Adler et Vladimir Cosma

Enregistrement en 1982

  • Chant : Guy Marchand
  • Orchestre : Vladimir Cosma

Guy Marchand connu pour la série télévisée Nestor Burma entre 1991 et 2003 s’est éteint le 15 décembre 2023 à Cavaillon, dans le Vaucluse, à l’âge de 86 ans.

Guy Marchand c’est aussi plusieurs succès musicaux comme La Passionata en 1965, Moi je suis tango en 1975 ou encore Destinée en 1982.

La musique est signée par Vladimir Cosma et les paroles par le journaliste Philippe Adler et Guy Marchand.

Initialement, cette chanson a été créée pour le film Les Sous-doués en vacances sorti en 1982 et réalisé par Claude Zidi.

On y retrouve, entre autres, Guy Marchand, Daniel Auteuil, Grace de Capitani, Charlotte de Turckheim. L’une des figurantes dans le public, est Sandrine Bonnaire, alors jeune débutante.

Le producteur du film dit à Guy Marchand, je cite : “Écris une grosse merde“.

Guy Marchand s’exécute aussitôt.

La chanson est prête en moins de 24 heures.

Dans ce film Les Sous-doués en vacances, vous vous souvenez certainement de Guy Marchand dans le rôle de l’animateur Paul Memphis, qui à l’aide de la machine appelée “Love Computer” détermine quels individus sont sentimentalement compatibles.

Et ce qui devait être une blague, un titre léger pour l’été, devient rapidement un tube et se vend à plus de 250 000 exemplaires.

Au grand regret de Guy Marchand qui dira plus tard : “Je hais cette chanson, c’est pas ce que j’ai fait de mieux”.

Cette chanson humoristique est une véritable frustration pour l’artiste à la voix de crooner et aux multiples facettes : comédien, chanteur, clarinettiste, saxophoniste et surtout grand amateur de jazz.

Le 22 mai 2011, Guy Marchand révèle sur Europe 1 que pour la musique des Sous-doués en vacances le producteur voulait L’Été indien de Joe Dassin paru en juin 1975.

Mais il n’en obtient pas les droits et demande alors de Vladimir Cosma d’en reprendre la mélodie avec les notes à l’envers qui devient donc Destinée.

La même année, en 1982, Destinée est également utilisée dans un autre film qui va aussi devenir un succès des salles de cinéma : Le père Noël est une ordure lors de la scène du slow entre Pierre Mortez (Thierry Lhermitte) et Katia (Christian Clavier, en travesti).

Et malgré le succès de Destinée Guy Marchand finira sa vie totalement fauchée car on lui avait, disait-il, “Piqué ses droits d’auteur”.