MYLÈNE FARMER – Libertine

Sortie le 25 mars 1986

Référence POLYDOR – 883 829-7

Paroles et musique Laurent Boutonnat et Jean-Claude Dequéant

Enregistrement durant l’été 1985 au Studio Bonne Mine à Paris

  • Chant : Mylène Farmer
  • Batterie : Gilles Chouard
  • Guitare : Slim Pezin
  • Claviers : Laurent Boutonnat
  • Chœurs : Anne-Marie Constant, Carole Fredericks, Estella Radji, Samantha Radji et Yvonne Jones
  • Producteur : Laurent Boutonnat
  • Photographe : Laurent Boutonnat

En 1984, Jean-Claude Dequéant compose une musique aux sonorités rock.

Georges Sibold y ajoute son texte intitulé L’Amour tutti-frutti.

Quelques mois plus tard, Laurent Boutonnat et Mylène Farmer travaillent dans le studio de Jean-Claude Dequéant.

Ils découvrent sur un coin de bureau L’Amour tutti-frutti.

Laurent Boutonnat et Mylène Farmer demande à Jean-Claude Dequéant l’autorisation de reprendre ce morceau en réécrivant les paroles.

Pour la première mouture, Mylène Farmer chante en yaourt sur la version instrumentale puis ajoute en plaisantant “Je suis une pute“.

Finalement, les deux compères transforment le texte en lui donnant un côté plus XVIIIe siècle. Ils changent le mot “putain” en “catin” qui désigne, en terme vulgaire, une prostituée.

Quant à Lauren Boutonnat, il donne un son plus pop à la version instrumentale.

Mylène Farmer et toute son équipe pensent que le premier titre extrait de son nouvel album doit être Libertine.

Mais, en septembre 1985, Alain Lévy, le directeur de Polydor, sa nouvelle maison de disques, préfère mettre en avant la chanson Plus grandir.

Libertine sort en 45 tours le 25 mars 1986.

Sur la pochette de ce disque Mylène Farmer es encore brune.

C’est le troisième single extrait du premier album studio de Mylène Farmer Cendres de lune, sorti le 1er avril 1986.

Cette chanson qui prône la liberté sexuelle a du mal à décoller et les radios ne se précipitent pas pour la diffuser. Elle choque et fait polémique.

Le clip de cette chanson qui a été tourné au château de Ferrières et au château de Brou, tous les deux situés en Seine-et-Marne, booste les ventes du 45 tours.

Du coup, durant l’été 1986, il est réédité avec une nouvelle pochette où Mylène Farmer est cette fois-ci rousse.

La chanson reste classée pendant 20 semaines dans le Top 50.

Elle se vend à plus de 300 000 exemplaires et est certifiée Disque d’Argent.